L’Épopée de Gilgamesh, œuvre métaphysique

  • Imprimer

     


Œuvre littéraire majeure de la civilisation mésopotamienne, l’Épopée de Gilgamesh est sans doute le récit métaphysique le plus ancien de tous les temps. Gilgamesh est un roi légendaire qui régnait sur Uruk. Prétentieux et intraitable envers ces sujets, les dieux décident de lui porter atteinte en lui envoyant une créature mi-homme, mi-dieu. De force équivalente, aucun des deux n’a le dessus lors de leur affrontement. Ils deviennent amis et partent ensemble livrer bataille et combattre des créatures fantastiques. Mais au bout de trois victoires, l’ami de Gilgamesh tombe malade et meurt. Impossible à consoler, Gilgamesh décide d’aller à la rencontre du survivant du Déluge pour obtenir, comme lui, l’immortalité. Sa quête sera finalement vaine et il rentrera parmi les siens. Composée au IIe millénaire av. J.-C., cette œuvre est un récit dont la portée métaphysique est d’une grande maturité et qui continue à nous émouvoir. Il s’agit d’une pièce maîtresse dont nous avons hérité et qui doit être diffusée.


Thèmes concernés