La céramique grecque : l’alliance entre le beau et l’utilitaire

 

Amphore, coupe, hydrie, canthare... Ces mots vous sont-ils encore étrangers ? Certains vous semblent familiers ou, au contraire, vous sont totalement inconnus ? Il s'agit de termes désignant des vases longtemps utilisés par nos ancêtres, les Grecs. Ces vases représentent en général le matériel le plus abondant et le mieux conservé sur un chantier de fouilles archéologiques. Ils furent d'ailleurs très largement diffusés sur tout le pourtour de la Méditerranée, car ils fonctionnaient comme référent à la culture grecque : quand ils arrivèrent en Espagne et en Italie, ils furent utilisés par les « non-Grecs » comme symbole de statut. Ainsi, des groupes d’élites s’appropriaient, de par l’utilisation de ces vases dans leurs banquets ou dans leurs tombes, un mode de vie fort estimé.
La plus grande particularité de ces vases est qu'ils comportent des représentations, souvent de divinités et de mythes grecs, mais également des représentations de la vie quotidienne, nous permettant ainsi de comprendre comment vivaient nos ancêtres.
Mais ces figurations nous permettent bien plus encore : elles nous permettent de reconstituer non seulement la vie quotidienne, mais aussi la religion, les cultes, les cérémonies de mariages, les rites funéraires, les banquets...
Laissez-vous envahir par l'envie de comprendre l'idée, le symbole, la représentation derrière l'image ; l'envie de découvrir la complexité du travail des artisans alliant formes, usages et peintures, pour donner un matériau alliant le beau à l'utilitaire.

 


Thèmes concernés