- Catherine II, Tsarine entre charme et fermeté

 

Rien ne laissait présager que Sophie Anhalt-Zerbst, devienne la Tsarine Catherine II la Grande  

Né à Stettin en Poméranie dans une famille de noblesse terrienne, elle reçoit une instruction à la française. A 13 ans, ses parents reçoivent une lettre de la cour de Russie proposant à Sophie de se rendre à Saint Petersbourg. Quelques mois plus tard la future Tsarine se met en voyage pour rencontrer Pierre, le prince héritier et futur successeur d’ Elisabetha Petrovna, actuelle Tsarine de toutes les Russies.

Elle se convertit à l’orthodoxie, apprend le russe et s’intéresse aux affaires de l’Etat. L’Eglise lui choisit un nouveau prénom : Catherine. Elle devient l’épouse de Pierre.

Elisabeth I décède en 1761. C’est Pierre le mal-aimé qui règnera sous le nom de Pierre III.. Il ne faudra pas attendre un an pour que Pierre III soit renversé et enfermé à la prison de Shlusselbourg.  

Catherine va être plébiscitée comme Tsarine sous le nom de Catherine II. Un long règne commence. 

Elle a de nombreux contacts avec les Encyclopédistes français, D’Alembert, Diderot. Elle a une correspondance soutenue avec Voltaire.

La Russie n’est pas en paix et doit rentrer en conflit avec la Turquie qui convoite l’hégémonie sur la Mer Noire. C’est la victoire et la Turquie perd de vastes territoires. 

Potemkine devient l’amant officiel de Catherine. La Tsarine participe au démembrement de la Pologne.

Le 6 novembre 1796, Catherine II s’éteint en laissant comme héritier son fils Paul.


Thèmes concernés