- Saint Petersbourg, Palmyre du Nord ou Venise septentrionale

 

En 1703, Pierre le Grand crée une ville sur le Delta de la Neva, au bord de la mer Baltique. La construction de la ville lui pose de graves problèmes, car il est en guerre contre les Suédois. Le premier monument sera donc une forteresse.

A la mort du bâtisseur, sa femme, Catherine l, d’abord, et sa fille ensuite, voudront toutes deux dépasser, l’œuvre de Pierre le Grand. La ville de Saint Petersbourg va connaître un véritable essor  architectural. On fait venir des architectes italiens très connus : Trezzini, Rastrelli, Quarenghi et aussi Vallin de la Motte.

Le palais d’hiver aura quatre architectes différents.

Avec le règne de Catherine II, la ville atteint enfin sa notoriété de capitale de toutes les Russies. Au cours du XIXème siècle, la ville se dote de ses premières usines et d’un port, devenu le plus important de la Russie. 

Le XXème siècle voit, hélas déferler sur Saint Petersbourg, trois révolutions successives, la dernière lui ôtera son nom et son statut de capitale. La deuxième guerre mondiale lui fut très préjudiciable, encerclée pendant trois ans, elle perdit le tiers de ses habitants.
C’est en 1991, que la ville reprit son ancien nom : Saint Petersbourg.


Thèmes concernés