- Les Glorieuses Heures du duché de Saxe-Weimar.

 

Parmi les destins féminins étonnants, celui d’Anna-Amalia de Brunswick (1739-1807), jeune duchesse de Saxe-Weimar au 18ième siècle, en est un particulièrement riche de découvertes,  de volonté et d’une exemplaire modernité. Mariée à 17 ans, veuve à 19, elle fera de son micro-duché et de sa capitale le cœur battant de l’Allemagne intellectuelle, littéraire et artistique, « un lieu de pèlerinage pour l’esprit » ! Son fils, Charles-Auguste ainsi que ses successeurs poursuivront sans fléchir sur la voie tracée par celle qui fut aussi la nièce de Frédéric le Grand. Grâce à eux, Weimar connaîtra des heures glorieuses en accueillant, parmi beaucoup d’autres, Goethe, Schiller, Liszt, Henry Van de Velde, Gropius,…. Et pourtant, rien ne pouvait présager une telle aura pour cette petite ville de Thuringe, fille des multiples soubresauts de l’histoire de la Saxe et où déjà, Luther, Cranach et Bach avaient posé quelque temps leurs valises. Grâce à cette jeune femme d’une énergie sans pareille, Weimar est devenue indissociable de l’histoire culturelle allemande, malgré les heures sombres qu’elle a également traversées. Découvrons ensemble le Destin gravé en lettre d’or d’Anna-Amalia !


Thèmes concernés