- Hannibal, l’homme qui défia Rome

 

Personnage clé de la deuxième guerre punique (218-202 av. J.-C.), Hannibal fut une véritable figure historique encore et toujours admirée de nos jours. Il naît à Carthage en 247 av. J.-C. et suit son père, Hamilcar Barca, en Espagne, où il s’occupa de reconquérir l’ancien territoire. A sa mort, il fut remplacé par son gendre, Hasdrubal et lorsque celui-ci fut tué, le jeune Hannibal prit la tête de l’armée carthaginoise et s’empara de la ville de Sagonte – ville alliée de Rome. Ce fut l’un des éléments qui déclencha la colère de Rome et, peu après, cette dernière déclarait la guerre à Carthage.

Nous suivrons Hannibal et son armée à travers les Pyrénées, le Rhône, les Alpes et l’Italie où il remporta de brillantes victoires sur Rome : la Trébie, lac de Trasimène et Cannes. 

Carthage dut finalement s’incliner à la bataille de Zama (Tunisie) en 202 av. J.-C. et craignant pour sa vie, l’ancien général dut  s’exiler. Préférant mourir que se de rendre aux Romains qui le recherchaient, Hannibal se donna la mort en 183 av. J.-C.

Ce grand homme, fort des leçons d’Alexandre le Grand, fut toujours reconnu comme stratège accompli, grand tacticien et fin diplomate à tel point que son pire ennemi – Scipion dit l’Africain – le respectait et ne voulut en aucun cas détruire Carthage.

Thèmes concernés