Massada – une acropole inexpugnable ?

     

La forteresse de Massada fut très probablement édifiée à la fin du 2e s./début 1er s. av. J.-C. par Alexandre Jannée, roi hasmonéen, afin de protéger les frontières de son royaume. Après l'assassinat de son père Antipater (40 av. J.-C.) qui était alors procurateur de Judée, Hérode, stratège de Galilée, craignit pour sa vie et celle de sa famille et y emmena les siens et lui-même trouva refuge à Rome. A sa mort, en 4 av. J.-C., la forteresse qui était alors ornée d'un magnifique palais, resta occupée par une petite garnison romaine. Lors de la terrible révolte juive de 66-73 ap. J.-C., les Sicaires y trouvèrent refuge, ayant au préalable transformé les bâtiments. La forteresse fut prise en 73 ap. J.-C. mais les Romains n'y trouvèrent que des cadavres : sous les encouragements du grand-prêtre Eléazar, tous s'étaient donné la mort, sauf deux femmes qui s'étaient réfugiées dans une citerne.



Thèmes concernés