Frédéric Chopin et George Sand, neuf années de création commune

 

Frédéric Chopin constitue un cas presque unique dans l'histoire de la musique. Mort à trente-neuf ans, il n'a composé que pour le piano si l'on excepte ses deux concertos, la grande polonaise brillante et sa sonate pour piano et violoncelle.  Il a évolué dans un univers artistique musical, littéraire et pictural sans pareil.  Comment parler de Chopin, sans évoquer George Sand et les neuf années de vie commune et de création musicale et littéraire entre l’écrivain et le musicien, que ce soit à Paris ou à Nohant.  Car c’est à Nohant qu’il  composé la plus grande partie de ses œuvres pour piano.  A Nohant, pendant une période artistique particulièrement féconde, on découvre l’attachement des deux artistes pour la nature, la campagne, l’attachement à la famille et aux valeurs essentielles.


Thèmes concernés