Sarah Bernhardt, icône du théâtre et de l’Art Nouveau.

 

La popularité de Sarah Bernhardt a dépassé l’entendement.  C’est pour elle que Jean Cocteau a inventé en 1940 l’expression « monstre sacré » et au-delà de la légende, c’était une femme moderne et engagée, qui militait contre la peine de mort, a soutenu Dreyfus aux côtés de Zola et a revendiqué, grâce à un charisme hors du commun, sa liberté de femme et d’artiste.
Sarah Bernhardt était actrice, mais aussi écrivain, peintre et sculpteur.  Son style et sa silhouette inspire la mode, les arts décoratifs mais aussi l’esthétique de l’Art Nouveau.  Jusqu’à sa mort à presque quatre-vingt ans, Sarah a joué sans interruption plus de cent vingt spectacles  et elle représente un vaste patrimoine théâtral dont elle incarne toutes les expressions.
Cette femme qui vivait avec un seul poumon, un seul rein, et à la fin, une seule jambe, fascinait, ou indisposait, par son courage, ses folies, et ses excentricités.  Il n’empêche qu’elle reste un mythe jamais inégalé et qu’elle continue aujourd’hui à susciter les passions comme le témoignent les nombreux témoignages, confidences, biographies et récits qui lui sont consacrés.  Une vie et une carrière passionnantes, qui sont toujours d’actualité.


Thèmes concernés