CADIERE Martine

CONTACT : GSM +32 476 44 75 74

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">
Site WEB : www.martinecadiere.com

Jacques Frank (la Libre Belgique ) : « Martine Cadière raconte avec l’art de tenir en haleine… »

Martine Cadière vit entre Waterloo et le Périgord Noir.  Auteure et conférencière, elle écrit essentiellement des romans policiers contemporains dont le sujet est toujours un personnage  mythique, qui a des combats à mener et des idées à défendre. Le genre policier est le prétexte à entourer ces grands noms d’une atmosphère et de lieux bien connus, grâce à des anecdotes historiques authentiques.

Martine Cadière a obtenu plusieurs prix littéraires et son premier roman, « Sang pour Sand »,  a été adapté en été 2007 par la compagnie « Gâs du Berry ».  Elle écrit également pour le théâtre, et le spectacle « Quand les lettres prennent des notes… » a été créé en mars 2005 à l’espace Michel Boujenah d’Andenne.  Elle a écrit le scénario du moyen-métrage « Le manuscrit assassin », film de Christophe Deschamps, tiré du roman « Encore un jour sans Giroud ».

Membre de l’Association des écrivains Belges de langue française, de l’Association des Conférenciers Francophones, académicienne de Provence et du Périgord,  membre de l’Association « les Amis de George Sand » et de la Société des « Amis de Colette », ses exposés sont présentés dans plusieurs pays et dans différentes associations culturelles, antennes universitaires, Collège Belgique, Alliances Françaises, académies de musique et des beaux-arts, Bibliothèques, Centres culturels, Maisons de la Laïcité, etc...

Bibliographie :

Petits crimes nécessaires : nouvelles « noires »,Ed. Cheminements 2006
Sang pour Sand, roman policier, Ed.Dricot. Dédié à George Sand.
La dernière danse de Joséphine, roman policier, Ed.Dricot. Dédié à Joséphine Baker.
Quand les lettres prennent des notes, théâtre, CCAndenne et Bozar,  avec la pianiste Geneviève Pirotte et le comédien Eric Destaercke.
Sarah mourait si bien : roman policier, Ed.Dricot, 2009. Préface de Suzy Falk. Dédié à Sarah Bernhardt.
Encore un jour sans Giroud : roman policier, Ed.Dricot, 2011.   Dédié à Françoise Giroud
La dame qui fuit Saint-Tropez : roman policier, Ed. Mols, 2013. Dédié à Colette.
Le chromosome de Philadelphie : théâtre. 2013, texte déposé.
L’été des rats : roman policier, Ed. Mols, 2016.  Dédié à Jacques Prévert.

Prix littéraires :
Petits crimes nécessaires : la nouvelle « le miroir » primée par Arts et lettres de France (2006)
La dernière danse de Joséphine : Prix d’honneur du Roman, Académie poétique et littéraire de Provence (2008)
1er prix, catégorie nouvelles, concours littéraire « la tête en l’air », Beaumont-en-Périgord, 2009, pour « Souvenirs d’une grabataire »
La dame qui fuit Saint-Tropez, Prix d’honneur du Roman, Académie de Provence (2014), nominée aux prix Augérias et Marcel Thiry (2014)

 

Revue de presse :
Ghislain Cotton (Le vif Express) : "Ecriture élégante, dialogues pleins d'alacrité..."
Marie-Marthe Schuermans (Kpital Magazines) : "Le lecteur ne lâche le livre que pour raison impérieuse..."
Emilie Delpeyrat (Le Sud-Ouest) : "C'est une as du polar..."
Le journal du Périgord : « Superbe générosité d’une écriture ample… »
Bernard Delcorps (le plaisir de lire) : « à l’intersection de Georges Simenon et d’Agatha Christie, un récit tout en nuances, en rebondissements nombreux, excellemment dialogué… »
Sophie Creuz  (l’Echo) : « Intrigue  rondement menée, dialogues alertes, Martine Cadière allie passion et bonheur de l’écriture policière »
Monique Verdussen (La Libre Belgique) : « La jolie surprise que ce livre… »
Face à Face Rtl : « Coup de cœur littéraire du mois » (à propos de « La dame qui fuit Saint-Tropez… »

France Inter :
coup de cœur de « la librairie francophone » (janvier 2010) pour « Sarah mourait si bien »