Marc Chagall (1887-1895) et ses amis écrivains

     
       Marc Chagall

 

En 1910, Chagall décide de ‘participer à la révolution de l’art’ et de rejoindre Paris.

Riche de son âme slave et de son âme juive attentive aux textes bibliques, il y rencontre notamment Apollinaire et Cendrars. Fascination réciproque qui se dit dans des poèmes et des toiles où plumes et pinceaux jouent et se croisent allègrement sur fond d’imagerie fantasmagorique.

Il dort , Il est éveillé ; Tout à coup, il peint ; Il prend une église et peint avec l'église ; 

Il prend une vache et peint avec une vache, Avec une sardine, Avec des têtes, des mains, des couteaux… 

Blaise Cendrars, 19 poèmes élastiques

C’est en 1948 que le musicien Poulenc, à son tour, fêtera Chagall au travers de poèmes d’Eluard.

Qu’il illustre Gogol ou la bible, Chagall conjugue l’âme slave à l’âme juive dans des tonalités musicales et des lumières mystiques qui font toute l’originalité de son œuvre, écrit Ariane Kalfa

 

Présentation audio-visuelle commentée et lectures de textes romantiques.

 

 

Thèmes concernés